Formations bourse et trading

Coaching et analyses en temps réel
Depuis 1991

 

Tel : 01 47 03 33 83
Nous contacter

 

Fourni par BourseTrade
 


Point de marché du 06 avril 2016

Hier le CAC 40 a fait un plus bas sur plus d'un mois et comme souvent ces derniers temps il n'y a pas eu de relais. On peut affirmer que le CAC 40 reste plombé. Il n'y a rien de positif dans le pipeline. 
Le CAC 40 conserve un niveau d'hésitation que l'on peut qualifier d'exceptionnel comme s'il avait été déserté par tous les gérants. 
Mon hypothèse que l'on peut appeler "menace en cours" reste présente : un crash ne part jamais d'un point haut et cette première condition est validée. La situation se dégrade imperceptiblement et il s'est formé un cocktail potentiellement détonnant. Il suffit d'une allumette comme fin juillet. L'augmentation modérée de la volatilité implicite nous montre que les marchés ne prennent pas conscience de l'augmentation des risques. Nous avons une accumulation de conditions nécessaires à déclencher une "situation pourrie" à savoir un vrai effondrement. Attention, il est encore trop tôt mais il faut être préparé à tout. Pour s'éloigner de ce scénario il faudrait que le CAC 40 refranchisse la résistance 4425/35.
Le CAC 40 est au milieu de la zone d'évolution de ce début de l'année. On se pose les mêmes questions et il n'y a pas davantage de réponses en dehors d'une approche hyper technique avec navigation à vue.
Le pari sur l'idée qu'il n'y aura pas d'achat des gestions sur 4500/4600 a été le bon et le passage sous les 4000 a bien été temporaire. Il y a moins de visibilité pour la suite...