Formations bourse et trading

Coaching et analyses en temps réel
Depuis 1991

 

Tel : 01 47 03 33 83
Nous contacter

 

Fourni par BourseTrade
 


Commentaire du 24 mai 2016

14 jours de surplace se terminent pas un feu d'artifices !
Il n'y a plus de carburant dans les stations services mais il y en avait aujourd'hui sur les marchés : du cash avec l'algo à la manœuvre !
La hausse du jour s'est nourrie d'un contrepied, le marché est d'abord parti à la baisse avant de reprendre 3,3% en ligne droite.

La résistance 4325 a parfaitement fonctionné, on a buté en dessous pendant plusieurs séances et lorsqu'elle a été franchie le marché a explosé.
Le marché a fait une nouvelle fois en 1 séance ce qu'il aurait pu faire en 3 jours, et en franchissant 4380 le biais est passé haussier.
On a eu une hausse sans état d'âme, brutale, violente et d'autant plus forte parce qu'il n'y a aucune contrepartie. Le manque de densité est important.
A postériori il y aura toujours une explication qui sera donnée… : j'en propose une : Ils achètent maintenant parce qu'après avec Roland Garros et l'euro de foot ils ne seront plus trop derrière les écrans !
Plus sérieusement, nous avions quoi ?
1/ : une volatilité implicite qui indiquait qu'il n'y avait aucune inquiétude !
2/ : le marché avait baissé et il ne baissait pas davantage depuis environ 12 jours. Donc pas de programme de ventes mais comme je l'expliquais chaque jour : il n'y avait rien !
Attention, ces situations sont difficiles à exploiter avec un max de chances de réussite. Le marché va-t-il évoluer 1 cran plus haut avec le même niveau hésitation ? C'est possible en l'absence de programme d'achats des gérants.
Maintenant un achat sur repli peut être tenté jusqu'à 4315/10.
Le support 4220 a tenu, dessous, on aurait une nouvelle dégradation.
Le contexte de très grande hésitation pourrait se poursuivre sur un horizon de trading plus long !
En tout cas, quelques heures ne sont pas suffisante pour nous permettre de porter un jugement sur la suite des évènements !
Sur le long terme, le marché conserve un niveau d'hésitation que l'on peut qualifier d'exceptionnel.
En cas de fort retour en arrière, c'est 3800 qu'il ne faut pas casser sous peine de revenir dans une zone que j'avais appelé en 2008 de "no man's land", de zone de guerre.
Evidemment, le GBP occupe le devant de la scène à l’approche du référendum sur le Brexit le 23 juin prochain. Le GBP USD remonte fort à 1,4636 après un nouveau sondage … 1,4760 pour un double top ? Ensuite ce serait 1,4900.
Bonsoir et à demain matin pour notre stratégie intraday.